Catherine FOURNIER
Catherine Fournier et ses collègues sénateurs dénoncent la méthode utilisée par l’application du vote bloqué. "Cette attitude témoigne du mépris envers le monde agricole et porte atteinte à l’initiative parlementaire "
« La discussion des 200 amendements sur ce texte, a montré deux visions contraires au dialogue social. Pour l’opposition : celle qui voit l’entreprise comme lieu de conflits, entre l’employeur et le salarié, et pour qui l’entreprise bénéficierait de la complicité du pouvoir et la nôtre : celle de la confiance faite aux hommes et aux femmes qui y travaillent, ce qui n’est pas de la naïveté.»

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X