Catherine FOURNIER - DANS LES HAUTS DE FRANCE

Catherine FOURNIER participe au spectacle inaugural du Dragon de Calais en présence de Christophe CASTANER, Ministre de l’intérieur, Natacha BOUCHART, Maire de Calais et de nombreux élus du territoire de la Côte d’Opale. (lien avec vidéo du spectacle)

Cette créature conçue et mise en scène par François DELAROZIERE, Directeur Artistique de la Compagnie La Machine, est une chance pour le Calaisis. C’est un moyen pour la ville de Calais d’écrire une nouvelle page, après les difficultés rencontrées ces dernières années. L’enjeu majeur est bien celui du développement économique et touristique de la ville. Pour ce faire, le projet de la compagnie La Machine doit révéler la station balnéaire du XXIème siècle en valorisant son patrimoine, ses paysages et faire basculer Calais de l’ère industrielle à celle du ludique. .

Le Dragon de Calais est une construction monumentale fait de bois sculpté, de cuir, de toile et d'acier, il mesure 25m de long, 10m de haut et pèsera plus de 72 tonnes, dont la particularité est une mobilité inspirée de la motricité des reptiles. Il est très expressif, crache du feu, de la fumée et de l’eau sous différentes formes. De la brume s’échappe de son corps par une trentaine d’évents. Ses yeux, ses paupières, ses oreilles, sa bouche, sa langue, ses nageoires sont mobiles. Il peut se coucher, se lever, courir jusqu’à 4 km/h et battre de ses ailes en toile épaisse. En dehors du spectacle, il devient Machine de ville. Cinquante passagers accèdent à son dos sur une terrasse couverte grâce à un escalier intégré dans sa queue.

Le Dragon de Calais élira définitivement domicile sur le Front de mer entièrement rénové. Il pourra embarquer 50 personnes sur son dos pour un voyage d’environ 30 minutes. Cette créature fantastique sera exploitée par la Compagnie du Dragon dès le 17 décembre.

L’accompagnement culturel du projet de mutation urbaine engagée par Calais souhaite inscrire la ville sur la carte touristique du nord de l’Europe et développer l’accueil des touristes en préemptant, en partie, le flux des 33 millions de voyageurs britanniques.
Enfin, il s’agit aussi de réveiller chez les habitants la fierté d’être Calaisien, en en faisant les ambassadeurs de l’équipement.

La conjonction de ces actions permettra de stimuler économiquement le territoire et sa région notamment aux retombées économiques indirectes. Cette dynamique enclenchée encouragera les investisseurs du développement urbain.
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X