Catherine FOURNIER - DANS LES HAUTS DE FRANCE

Soutien au Vœu d’Urgence de la Motion « Pêche Industrielle »

En séance plénière du Jeudi 21 novembre 2019, j'interviens pour exprimer la position du groupe UDI-UC sur la pêche industrielle qui revêt un caractère urgent sur le plan économique comme sur le plan écologique.

« Un bateau comme le « Margiris », qui naviguait en Manche/Mer du Nord courant octobre, est un « ogre » des mers. Synonyme même d’un désastre pour nos pécheurs locaux et pour la diversité de nos écosystèmes marins

Cette pêche industrielle engendre de graves conséquences pour notre ressource halieutique, ainsi que pour notre sécurité et qualité alimentaire.

La concurrence libre et non faussée fait partie intégrante de la Constitution Européenne, cependant elle ne semble pas prise en compte en l’espèce.

Même si les quotas, quand ils sont respectés, empêchent ces usines des mers de puiser toute la réserve halieutique ; Par leurs méthodes industrielles, ils endommagent nos fonds marins et toute la biodiversité du détroit.

L’union européenne doit évidemment s’assurer du respect des quotas dans ses eaux territoriales, mais il est urgent qu’elle détermine de nouveaux critères d’organisation pour une pêche durable et respectueuse de la diversité de ses acteurs. »

le lien Youtube de son intervention

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X