Catherine FOURNIER - AU SENAT
Ce lundi 30 juillet 2018, le Sénat a examiné le projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale en nouvelle lecture, « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Les sénateurs ont adopté, par 195 voix pour et 23 voix contre, la motion tendant à opposer la question préalable sur le projet de loi. Par conséquent, le projet de loi a été rejeté par le Sénat.
Après une semaine de débat en séance publique au Sénat, nous avons terminé l’examen ce lundi midi 16 juillet. Notre travail constructif et consensuel, préservant les grands équilibres du texte l’a enrichi de 215 amendements adoptés en commission et de 169 en séance publique.
Émission Sénat 360 : mon interview du 11 juillet.
Je siège cette semaine sur le banc des rapporteurs en séance publique
"La commission des affaires sociales recentre le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel sur ses objectifs initiaux et renforce la place des régions en matière d'apprentissage". Sur proposition des 4 rapporteurs, elle a adopté le projet de loi, modifié par 215 amendements, dont 161 de ses rapporteurs, sur un total de 434 déposés sur ce texte.
Catherine Fournier Sénatrice, a défendu cette nuit en séance publique un amendement additionnel à l’article 7, qui ouvrirait les procédures judiciaires et civiles « dans la langue officielle du pays d’origine de la personne ou toute autre langue officielle comprise par celle-ci », sans se limiter à la langue qu’elle déclare comprendre.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X