Catherine FOURNIER - AU SENAT - COMMISSION ET SEANCE PUBLIQUE

→ vidéo   A l'initiative de notre groupe de l'Union Centriste ce débat était à l'ordre du jour en séance publique avec la participation de Madame GIRARDIN, Ministre de la Mer qui a répondu à nos interrogations.

Ma question :  → vidéo séance sénat 

"Madame la Ministre, Mes Chers Collègues,

Les entreprises du transmanche sont aujourd’hui victimes d’une situation exceptionnelle à double titre : l’entrée en vigueur du BREXIT et la mise en place de mesures sanitaires strictes à la frontière du Royaume-Uni. Dans le Pas-de-Calais, les entreprises privées assurant la liaison « Transmanche » emploient plus de 10 000 personnes et c’est peu dire à l’échelle nationale !

Aujourd’hui elles souffrent : • du Brexit qui a réduit le marché des échanges de 15% et nécessité des investissements qui se chiffrent en dizaine de millions d’Euros (47 M€ pour Eurotunnel par exemple) pour réaliser des infrastructures imposées par le gouvernement, • de la COVID qui a conduit à fermer la frontière et celle avec la Grande Bretagne plus que les autres comme pour les sanctionner une nouvelle fois de leur départ de l’UE. Certaines entreprises ont déjà présenté leurs plans de licenciements, d’autres, comme Eurotunnel, cherchent à maintenir l’emploi, en attendant une réponse gouvernementale à la hauteur des enjeux.

De plus, dans la continuité de l’accord du Brexit, il est impératif de contrôler l’effectivité du protocole Nord-Irlandais, repoussé unilatéralement au mois d’octobre 2021, ce qui détourne la frontière et constitue une concurrence déloyale inacceptable à l’entrée sur le territoire européen. Il est très important que le gouvernement établisse un dialogue constructif et direct avec le Royaume Uni.

Pour la suite des propositions concrètes existent :

Un véritable plan de relance des entreprises du TransManche et plus largement des emplois logistiques et touristiques de la façade Manche-Mer du Nord ;

• L’autorisation du duty free pour le Tunnel et les ports qui ne dépend plus que de l’autorisation du gouvernement, car la commission n’a pas émis d’objection ;

• La simplification des conditions de voyage vers la France pour les Britanniques vaccinés, ou ayant bénéficié d’un test négatif récent, (pensons à uniformiser les mesures) ;

• Le redémarrage du trafic Eurostar, par le soutien de l’état, avec en contrepartie les arrêts rétablis à Calais Fréthun, nouvelle porte d’entrée de l’union européenne.

Qu’attendons-nous encore pour mettre en place ces mesures de bon sens ?"

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X