Catherine FOURNIER - AU SENAT
"Ma question s'adresse à Monsieur Gérald DARMANIN, Ministre de l’action et des Comptes Publics. Mon propos porte sur la grève des douaniers déclenchée le 4 mars dernier sur fond de Brexit.

Les effets se sont vite fait sentir : des perturbations importantes en Gare du Nord sur les EUROSTAR et un blocage complet de Calais – Calais pris en otage, une fois de plus, une fois de trop !

Ce mouvement de contestation, dure depuis près de 3 semaines. Des contrôles zélés, sporadiques effectués au port et au tunnel sous la Manche bloquent de manière insupportable tout déplacement normal sur les principaux axes de circulation. Les conséquences pour le territoire sont désastreuses, je vous les énumère :

  • des camions à l’arrêt des heures sur les bandes d’arrêt d’urgence, des chauffeurs sans informations, sans ravitaillement, sans sanitaires,
  • des résidents qui se voient bloqués à des entrées ou des sorties d’autoroute fermées et non pré-signalées
  • Sans informations, sans indications de déviation, sans filtrages : les salariés accusent des retards sur leur lieu de travail, les artisans ont des difficultés à serendre leur chantier, les commerces sont désertés, les sociétés sont en attente de leur livraison, et les transporteurs locaux exsangues excédés.

C’est une perturbation de trop qui sème la colère.

Monsieur le Ministre, nous avons appris au travers de la crise des gilets jaunes que laisser pourrir une situation c’est semer et accentuer le mécontentement. Calais est un point de convergence routier qui fonctionne à flux tendu, on doit le gérer dans son exception.

L’activité économique du Calaisis et le trafic transmanche sont donc suspendus au piétinement des négociations entre l’état et ses agents. 

Nous avons besoin d’un signal fort : Pouvez-vous présenter les moyens que vous comptez mettre en place pour arrêter ce mouvement de grève ?" lien avec la vidéo de mon intervention

Réponse de Monsieur DUSSOPT , Secretaire d'Etat auprès du Ministre de l'action et des comptes publics 

"Le Gouvernement a déjà apporté des réponses avant ce mouvement dans le cadre Brexit.

Une programmation de création de centaines de postes de douaniers dans le cadre du passage au Brexit, sans avoir à retirer des forces dans d’autres endroits du territoire.

Les douaniers ont été reçus à plusieurs reprises par le ministre DARMANIN et le DG des douanes

  • Revalorisation salariale de 50 euros net à compter du 1er juillet 2019 soit une enveloppe 14 millions
  • Ouverture de chantiers complémentaires sur l’amélioration des conditions de travail

Les discussions se poursuivent.

  • Des sanctions sont prévues contre les actions qui contreviennent au bon fonctionnement des infrastructures de l’économie et de la libre circulation des marchandises et des personnes.
  • Le gouvernement s’est préparé à toutes les hypothèses du Brexit et dans toute réalité projetée, les contrôles ne s’exerceront en réalité que dans le sens des entrées sur notre territoire.

Le Gouvernement comptons sur les douaniers et sur leur engagement pour mettre fin à ces perturbations "

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X